SAN Arena

Je suis Arena, et mon prénom ne compte plus. Ici, je ne suis qu'un San. San Arena. J'aime écrire, je me sens homme, et j'ai le sentiment de ne pas être à la bonne époque. Je suis pédé mais je n'aime pas les tarlouses. Un CV, ça ne veut rien dire, et je crois que c'est tout ce qu'il y a à dire... Bonne lecture à tous les curieux.

Ma masculinité : je me sens subjectivement homme parce qu'on me le fait ressentir, c'est le regard de l'autre qui me le dit et je le crois... Et aussi parce que j'ai un pénis. Ça parait grossier mais je crois que tout est un rapport au pénis, même pour les hommes trans.

Données : homme cisgenre, homosexuel, la quarantaine.

Articles

Commandez gratuitement la version papier du magazine San !