SAN Makar

Je suis né femme mais je ne le suis pas resté. Les reportages immersifs à la Gonzo, c'est mon truc. Je suis un nostalgique du Nouveau Journalisme au siècle précédent, avec des auteurs audacieux comme Hunter S. Thompson ou Truman Capote.

Masculinité : je me sens subjectivement homme parce qu'un prénom masculin raisonne plus dans mon identité profonde qu'un prénom féminin, et "il" sonne mieux qu'"elle", c'est une question d'affinité avec les mots et les sonorités.

Données : homme transgenre, bisexuel, la vingtaine.

Articles

Commandez gratuitement la version papier du magazine San !