SAN Judo

Je m'appelle Justine Terren. J'aime l'écriture, je l'adore même, ou pire : je l'idolâtre. J'écris des articles et des poèmes, mais le plus important dans cette histoire, c'est que je suis une femme. Et pas vraiment trans, parce qu'une part de moi se sent bien femme. Suis-je une escroc dans un magazine qui ne donne la plume qu'à des hommes ? Pas vraiment, parce que je me sens aussi homme... Donc ça fonctionne. Bim !

Ma masculinité : Je me sens subjectivement homme parce que je les comprends mieux que les femmes.

Données : Bigenre, petite vingtaine, sexualité difficile à définir.

Articles

Commandez gratuitement la version papier du magazine San !