Le Voleur d'amour : un mythe
de Dracula réinventé

Pour ma première dans la rubrique "Lisez-vous", j'ai décidé de vous parler du dernier roman de Richard Malka : Le Voleur d'amour. Dans ce livre, l'avocat nous offre sa version moderne du comte Dracula. Maître Malka, San vous appelle à la barre.

Par San Bens

Plus d'articles

Le Voleur d'amour : un mythe de Dracula réinventé

C'est un drôle de petit livre noir que ce délicieux conte de vampire des temps modernes. J'ai toujours été attiré par les récits fantastiques, et naturellement, l'histoire d'un voleur d'amour, Adrian, qui trouve dans ce larcin un élixir de jouvence lui offrant l'immortalité et la toute puissance, ça a piqué ma curiosité. Je n'ai pas été déçu. Roman gothique et romantique, le voleur d'amour m'a séduit avec la promesse d'une histoire fantastique, il m'a gardé avec le suspens d'un polar, il m'a conquis avec une histoire d'amour. La formule fait mouche !

Attention : cette critique contient du spoil. Le mieux, c'est quand même de le lire !

Un renouveau

Rompu à la lecture des romans fantastiques, je pensais avancer en livre conquis. Prétentieux que j'étais ! Je m'attendais à retrouver les codes habituels du genre : soit l'auteur crée un monde parallèle à part entière, soit les événements étranges de l'intrigue sont finalement expliqués de manière rationnelle. Ici, Richard Malka me prend à contrepied et ouvre une troisième voie. À la manière des comics (que l'auteur adore), son personnage est une anomalie, une exception.

En l'espèce, c'est un damné. Sa malédiction ; il vole l'amour, il ne le gagne pas. En définitive, il ne peut aimer. Une incapacité qui lui ferme les portes de l'humanité. À l'origine de ce maudit pouvoir : un blasphème, celui de ses parents, au moment de sa conception. Je ne peux m'empêcher de sourire quand je pense qu'un homme qui s'est tant battu pour le droit de critiquer le ciel a puni son personnage pour le crime de lèse-divinité de ses géniteurs.

Un suspens à couper le souffle

En parallèle de l'histoire d'Adrian, vit l'enquête d'Anna. Depuis qu'elle a rencontré ce beau jeune homme, une impression bizarre la poursuit : elle le connaît. Et pourquoi ne veut-il pas consommer leur relation ? Elle a un mauvais pressentiment. Un sentiment qui la pousse à fouiller dans la vie de son amant.
Une course aux indices se met en place... Et Anna en trouve. À ce moment, plusieurs questions surgissent : va-t-elle découvrir le poteau rose ? Comment réagira-t-elle si elle a connaissance de la nature d'Adrian ? Cette intrigue parallèle est un joli coup de l'auteur. Il permet d'installer un suspens qui fait peser une urgence sur la lecture. Un sentiment qui n'est pas pour me déplaire.

Une lettre d'amour

Enfin, le livre est une lettre d'adieu d'Adrian à Anna, l'amour de sa vie. Pour la sauver, il doit mourir. Mais avant de mettre fin à sa vie, il tient à la raconter à celle qu'il aime. De la Constantinople ottomane, au New York contemporain en passant par le Paris révolutionnaire, le récit d'Adrian nous fait voyager à travers les lieux et le temps. L'Histoire est le théâtre de ses aventures, de ses bonheurs, de ses malheurs, de ses excès... de ses crimes.

"Rien ne m'émeut plus que les monstres qui se savent monstres et qui aspirent à l'humanité". Richard Malka sur France Inter

Sa malédiction pousse le voleur d'amour à se mettre en marge de l'humanité, une espèce à laquelle il espère tellement appartenir, mais qui inexorablement lui échappe. Au micro de France Inter, Richard Malka résume l'affection qu'il a pour ce personnage "Rien ne m'émeut plus que les monstres qui se savent monstres et qui aspirent à l'humanité." Plus qu'une lettre d'amour d'Adrian à Anna, je vois dans ce livre une lettre d'amour de Richard à Adrian.

Finalement, c'est l'amour, le sentiment qui lui était interdit, qui le privait d'humanité, qui va permettre à Adrian de retrouver sa condition d’homme en l'obligeant à redevenir mortel. Une histoire tellement émouvante, au bout du compte.

Il est l'heure pour moi de conclure, je le ferai en quelques mots : si tu as l'âme d'un aventurier et le cœur romantique, prépare-toi pour un voyage fantastique en compagnie du voleur d'amour. Pour ma part, je n'ai plus qu'à te souhaiter bonne lecture.

Commandez gratuitement la version papier du magazine San !