Harry Potter, bientôt
de retour au cinéma ?

Sorcières, sorciers : préparez balais, chaudron et baguette, car la Warner pourrait bientôt sonner la rentrée des classes... La société de production envisage bel et bien un nouvel opus de la saga Harry Potter.

Par San Po

Plus d'articles

Harry Potter, bientôt de retour au cinéma ?

Comme tous les fans du "Wizarding World", je suis surexcité depuis quelques jours. The Hollywood Reporter a révélé, le 4 mars dernier, que Warner Bros n'exclut pas de réaliser la suite d’Harry Potter. Passionné par les aventures du sorcier je ne peut que bien accueillir la nouvelle. En évoquant “le potentiel” du travail de J.K Rowling, le CIO de WarnerMedia, Jason Kilar, a suscité un fol espoir chez nous autres Pothereads (les fans d’Harry Potter.) Entre les rumeurs de création d’une série sur le garçon qui a survécu et la sortie prochaine du troisième volet des Animaux Fantastiques, je ne sais plus où donner de la tête.

Une adaptation de l’Enfant maudit

Toujours selon The Hollywood Reporter, ce nouveau film serait une adaptation de la pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant Maudit. Vous vous ferez votre propre avis en lisant le livre (si ce n’est déjà fait), mais je trouve que c’est une très bonne idée pour plusieurs raisons.

D'abord le plaisir de retrouver l’univers d’Harry Potter est pour moi indéniable. Certains fourchelangue (langue de vipère pour les moldus) diront qu’il faut savoir s’arrêter avant de faire le film de trop. Quelle idée saugrenue ! Pour ma part, je ne me suis toujours pas remis d’avoir revu Poudlard dans le deuxième film des Animaux Fantastiques. Après, il y a ceux qui, comme San Kerszner, pensent qu'une suite est intéressante mais pas si elle est basée sur l'Enfant maudit, considéré par lui et beaucoup d'autres fans comme un navet manquant cruellement de créativité... Mais je ne suis pas complètement de cet avis.
Ensuite, l’histoire co-écrite par J.K Rowling John Tiffany et Jack Thorne est une pièce de théâtre. En conséquence, l'adaptation cinématographique ne devrait pas réaliser trop de coupes. Ça nous évitera les querelles homériques entre les puristes attachés à la sacro-sainte histoire du livre et les cinéphiles qui ont besoin de l’image pour vivre l’intrigue. Moi je ne rentre pas dans ce genre de débat. Je suis un gourmand, et plus il y’en a plus je suis satisfait.

Enfin, on ne va pas se mentir, tout les fans de la saga savoir ce que devient le monde magique après la mort de qui vous savez qui. Voldi est parti, Harry a grandi, et comme à chaque fois, les enfants des années 90/2000 grandissent avec lui. D'autant plus que cette fois, le sorcier est confronté à un défi que beaucoup d'hommes risquent de rencontrer : celui d’être père. En effet, Harry tente d’aider son garçon, Albus Severus, à trouver sa place dans un monde magique où il peine à trouver ses marques. Un enfant qui lui rappelle sa jeunesse mais qu’il a du mal a comprendre. Si il est compliqué d’être le garçon qui a survécu, c’est aussi dur d’être son fils. Bonne chance, San Potter et San Potter Junior !

La pièce a aussi son lot d’aventures ensorcelantes. Le jeune Albus, qui a hérité du goût de son père pour le mépris du règlement, va s’attirer des ennuis en manipulant un "retourneur de temps". Hermione nous avait pourtant prévenu : jouer avec le temps c’est très dangereux (cf Harry Potter et Le Prisonnier d’Azkaban).

Le retour du casting original ?

Si le projet voit le jour, la question que je me pose et que vous devez sans doute vous poser est la suivante : quel casting pour ce nouvel opus ? Daniel Radcliffe (Harry), Rupert Grint (Ron) et Emma Watson (Hermione) vont-ils accepter d’interpréter de nouveau le Golden Trio ? Pour l'instant, les acteurs laissent planer le doute. Cependant, la déclaration d’amour d’Emma Watson à son rôle dans Harry Potter, me donne l’espoir qu’elle enfilera de nouveau sa robe de sorcière. L’actrice confiait en 2017 au journal ANous Paris qu’elle serait Hermione “pour toujours.” Des espoirs quelque peu refroidis par les déclarations de Daniel Radcliffe à Variety. Quant à l’interprète du garçon qui a survécu, il confiait en 2020 qu’il ne se précipiterait pas pour revenir dans la franchise de la Warner. Malgré tout, la porte ne semble pas complètement fermée, puisque l’acteur avait évoqué en 2016 “un retour de flamme” à la Harrison Ford dans Star Wars. La comparaison est amusante, j'espère quand même que les deux personnages n’auront pas le même épilogue. Je ne suis pas prêt (et je ne le serai jamais) à voir mourir le héros de mon enfance. Joanne, si tu me lis …

L’absence des acteurs historiques de la saga pourrait-elle empêcher la magie d’opérer si un nouvel opus voyait le jour ? De prime abord je suis tenté de dire oui. Mais c’est peut être aller vite en besogne. De grandes sagas ont déjà vu leurs personnages changer d'interprète. James Bondes a eu son Roger Moore, Batman son Val Kilmer. Même le grand Dumbledore a changé de visage, et ce sera bientôt le cas de Grindelwald avec le triste sort de Johnny Depp. Pour Harry Potter, de nouveaux acteurs auraient aussi l’avantage de faciliter les négociations de la future production. Toutefois, il existe aussi des exemples de personnages qui perdent de leur saveur après un changement d'interprète. En l'espèce, je pense immédiatement à Astérix qui n'a plus jamais été le même après le départ de Christian Clavier...
C'est pourquoi, en définitive, je n’ai pas d'opinion tranché sur la question. Seul l'avenir saura nous le dire.

Mais une chose est sûre : s’il y a un endroit où la magie peut surgir à tout moment, c’est à Poudlard l’école de sorcellerie.

Commandez gratuitement la version papier du magazine San !